MIRACLES

Compagnie Malka

MIRACLES

BOUBA LANDRILLE TCHOUDA

Qu’est-ce qui fait que chaque mot, chaque geste porte en lui un potentiel de merveilleux et peut nous emmener vers des horizons insoupçonnés ? Dans Miracles, il n’est pas question de faits inexpliqués attribués à une puissance divine, mais bien de danses et du lien entre ce que nous dansons et ce que nous voyons, entendons, ressentons. Les corps s’accompagnent, s’éprouvent, se heurtent et finissent par produire de nouveaux espaces à réinvestir.

Bouillonnant d’énergie tout en distillant une infinie douceur, ce trio surfe sur une ligne de crête où la technique hip-hop, la danse contemporaine et l’art du cirque composent un récit intime et poétique. Dans un dispositif scénique singulier, les trois interprètes explorent, dans un va-et-vient entre l’intime et l’extérieur, la question de l’interdépendance, qui nous bouscule tout autant qu’elle nous enrichit. L’occasion de célébrer les miracles du quotidien.

Bouillonnant d’énergie tout en distillant une infinie douceur, ce trio surfe sur une ligne de crête où la technique hip-hop, la danse contemporaine et l’art du cirque composent un récit intime et poétique.

Présentation de la compagnie

La compagnie Malka, créée et dirigée par le chorégraphe Bouba Landrille Tchouda, mène une réflexion en mouvement autour du rapprochement des danses, des langages, des communautés, des hommes, à travers l’énergie des danses urbaines. Elle développe une danse « pour dire », une danse d’ouverture et de métissage, une danse au-delà des frontières, une danse qui s’est nourrie des courants qui ont traversé les danses du vingtième siècle.

www.ciemalka.com/fr

BOUBA LANDRILLE TCHOUDA - Directeur artistique et Chorégraphe

Bouba Landrille Tchouda est un danseur intense et un chorégraphe réfléchi. Il mène un travail puissant qui mêle le hip-hop, la capoeira et la danse contemporaine. Son parcours métissé, fait de rencontres originales, alimente son exploration des infinies possibilités du langage de la danse, cherchant à en repousser ses limites, à dépasser les barrières de genres. Il collabore avec des artistes aux esthétiques diverses dont la compagnie Accrorap, le chorégraphe Jean-Claude Gallotta, et plus récemment avec le Cirque Plume et la Compagnie Les Grandes Personnes. Il fait partie de ces danseurs-chorégraphes issus de la mouvance hip hop qui a su développer une écriture chorégraphique contemporaine singulière. Les tournées nationales et internationales qu’il effectue lui permettent aujourd’hui de se positionner en tant que chorégraphe au-delà de nos frontières.

En résidence de 2004 à 2010 à la Rampe-Echirolles, scène conventionnée pour la danse, il chorégraphie ses pièces les plus emblématiques, les spectacles franco-brésiliens Malandragem et Meia Lua, puis ce sera Murmures créé au Théâtre National de Chaillot et présenté à la Biennale de la Danse de Lyon en 2012.

De 2010 à 2016, associé à Château Rouge - Annemasse, scène labellisée pour les Nouvelles écritures du corps et de la parole, il chorégraphie Têtes d’Affiche, petit opéra sur la course au désir qui sera suivi d’un énergique et coloré Casse-Noisette. En 2014, il co-élabore La preuve par l’autre avec la complicité d’Anne Nguyen et Farid Berki, deux figures remarquables de l’écriture hip-hop française.

Artiste associé à la MC2 de Grenoble pour les saisons 2015/2017 et avec la Maison de la danse de Lyon en 2016/2017, il produit Boomerang, une peinture explosive des comportements contrastés de la société.

En 2018, il créé, Des air(e)s d’anges, quatuor mêlant musique électronique en live, cirque et danse hip hop, un spectacle virevoltant et poétique questionnant nos rapports à l’étranger, à l’inconnu, à nos frontières intérieures, puis en 2019 le solo J’ai pas toujours dansé comme ça. Avec la complicité artistique du metteur en scène Nasser Djemaï, directeur du Centre Dramatique National du Val de Marne, Il nous livre ici une partie de son histoire dans une démarche artistique à la fois généreuse, intime et sincère.

De 2019 à 2021, associé au Rive Gauche, scène conventionnée pour la danse à Saint-Etienne-du-Rouvray en Normandie, Bouba conçoit Miracles. Il défend dans ce trio l’idée d’une danse sous influence, en réaction à d’autres éléments, à l’autre… un spectacle sensible et humaniste.
Actuellement, la compagnie est en résidence d’Actions Danse sur le territoire de La Matheysine, en Isère. En parallèle de la création et diffusion de ses pièces, le partage avec les habitants et la transmission aux amateurs est au cœur de l’engagement du chorégraphe. Depuis 1998, Il chorégraphie régulièrement des groupes dans le cadre du défilé de la Biennale de la Danse de Lyon et conçoit également des pièces avec des adolescents et jeunes adultes non professionnels comme Les gens d’à côté. Il questionne ici la violence sous des angles multiples et singuliers et nous invite à la rencontre de ces gens d’à côté.

LYLI GAUTHIER - Assistante chorégraphe

Lyli Gauthier est danseuse et chorégraphe et dirige la compagnie I wanna Be depuis dix ans. Sa signature chorégraphique est à l'image des univers traversés tout au long de son parcours. Lyli exerce son métier d'artiste au sein de compagnies dont les esthétiques oscillent aussi bien entre hip hop et danse contemporaine que dans l'univers des comédies musicales. Elle collabore notamment depuis 2013 avec Bouba Landrille Tchouda, chorégraphe de la compagnie Malka, pour lequel elle assure le rôle d’assistante chorégraphe.
Titulaire du Certificat d'Aptitude au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, elle poursuit un travail de transmission auprès des publics. Elle assure le rôle de formatrice au sein de la formation professionnelle du Centre Régional des Arts du Cirque de Chambéry.
Lyli ne cesse de s’interroger sur sa propre démarche artistique et garde une curiosité éveillée envers les différentes approches du mouvement, des danses, et sur les arts en général.

ANNELISE PIZOT - Danseuse

Après l'obtention de son diplôme d'études chorégraphiques en 2010 à Grenoble, elle part à Lausanne où elle intègre la compagnie junior du Marchepied. Cette formation lui permet de travailler avec divers chorégraphes suisses notamment Marco Cantalupo et Katarzyna Gdaniec de la compagnie Linga, Filbert Tologo et Corinne Rochet et Nicolas Pettit de la compagnie Utilité Publique.
Annelise intègre en 2013 la compagnie Alias pour la trilogie « Distancia » avec les pièces « Sideways rain », « Jetuilnousvousils » et « Antes ». Elle interprète également « Stress Biology » pour la
compagnie Utilité Publique. En 2015, elle rejoint The Flying Fish Orchestra, un collectif pratiquant le « Soundpainting », un langage de signes, universel et multidisciplinaire, permettant la composition en temps réel. En 2017 Annelise rencontre le chorégraphe Dai Jian, et intègre alors la compagnie Maioui Danse Arts à Lyon et participe aux projets « Work in Progress » et « MO ». En 2018, Annelise souhaite développer son attrait pour le hip hop et participe au projet « Vies violences » mené par Bouba Landrille Tchouda.
En 2019 Annelise rencontre la chorégraphe Karine Saporta à Ouistreham et participe aux créations de « JOY », pièce avec musique vivante Irlandaise et de « L’immaculée », pièce théâtrale d’après le roman de Florence Aubenas, « Le quai de Ouistreham ». Attirée par la création Annelise est membre fondateur de la compagnie grenobloise Aux Pieds Levés.

RAZY ESSID ( Fever) - Danseur

Razy Essid, comme beaucoup de danseurs, apprend le hip hop en autodidacte. Séduit depuis tout jeune par les acrobaties, il se passionne très vite pour les figures techniques au sol, le break. Il crée avec une dizaine de copains le « Crevard Crew » avec qui il participe à de nombreux battles dans toute la France. Razy, alias bboy « Fever », se fait remarquer par son style atypique et son aisance innée et intègre alors « La Smala », équipe de danseurs bordelaise qui le prend sous son aile. Avec ce nouveau crew il participe aux Championnat de France, d'Europe et même du monde en 2010 où Razy termine troisième. Actuellement, membre du crew Last Squad, il devient champion du monde de break dance 2019.
Parallèlement à ces compétitions il participe à plusieurs créations artistiques, avec la compagnie nantaise Turn Off The Light : performance scénique qui allie la danse, la musique et la calligraphie lumineuse, la compagnie X-Press sous la direction artistique de Abderzak Houmi pour les spectacles "Face à Face" / "La tête à l’Envers "/ "contact # 1", et plus récemment avec la compagnie BurnOut dirigée par la chorégraphe Jann Gallois, pour le spectacle "Reverse".

TIMOTHEE NOAH MGBELE (Ekilibro) - Danseur

Noah Mgbélé Timothée, surnommé "Ekilibro", est un danseur chorégraphe et interprète camerounais, né à Yaoundé. Il est également le leader de la compagnie Sn9per Cr3w. Dès son plus jeune âge, il se passionne pour le dessin et le cirque. C'est ainsi qu'il se spécialise dans les techniques d'équilibre de manière purement autodidacte, d'où son surnom "EKILIBRO". En 2005, il découvre le breakdance par le biais de la compagnie Sn9per cr3w qu'il intègre la même année. Dès lors il se consacre au hip-hop et développe un style original et percutant qui lui est propre. Depuis 2010, Il évolue professionnellement et remporte plusieurs compétitions et concours chorégraphiques tels que : - "Mboa Contest" en 2010, "Yafé Festi" en 2011, "Urban Zone" en 2012, "Battle Underground" en 2013, "Kmer Dance Station" en 2014, "Battle National Cameroun" en 2014 et en 2015, "Battle Of The Year Cameroun" en 2016. En 2013, il élargit son domaine de prédilection et s'intéresse à la création chorégraphique. Dès lors, Il entreprend de suivre des formations auprès des chorégraphes les plus réputés d'Afrique tels que Salia Sanou, Serge Aimé Coulibaly, George Momboye, Merlin Blériot Niakam et bien d'autres.
Après plusieurs années d'investissement intense dans ses projets artistiques, Noah Mgbélé reçoit avec sa compagnie des distinctions honorifiques telles que le prix découverte 2016 du Goethe Institut et le prix de la Créativité artistique de l'Union Européenne. En 2017, avec sa Cie, il remporte la médaille d’or lors des Jeux de la Francophonie à Abidjan, dans la catégorie Danse hip hop.
Actuellement, il vient de créer son premier solo "Parcours" au sein de sa compagnie Obosso.

YVAN TALBOT - Compositeur

Depuis plus de 20 ans, ce musicien percussionniste est animé par la passion des musiques traditionnelles d'Afrique de l'ouest. Très attiré par la pratique des instruments atypiques et rares comme le bolon (harpe luth à 3 cordes), le tambour Baala de la Guinée forestière ou le n'goni Bissa du Burkina-Faso, il s’initie également à la facture des instruments traditionnels. Il développe ainsi une expertise remarquable dans la connaissance des matériaux employés, les techniques de tannage, le montage et l’accord de ces instruments : bara, djembé, dunduns, djéli n'goni, donso n'goni, luth kondé, cythare tchadienne, tama, longa, bougarabous, boté… Cette forte empreinte africaine amène Yvan Talbot à relier les mondes en musique, en collaborant avec des musiciens et chorégraphes divers. Ainsi, il rencontre la Compagnie " Julie Dossavi " dont il devient le directeur musical en 2002. Avec cette équipe artistique, il signe et coréalise les musiques de plusieurs pièces dont Agbazeme (Tchad), P.I (Pays) ou Présentations intimes, Ahonvi, et Mi Le Doun.
En complément à cette activité de création, il intervient régulièrement dans différents programmes de formation, tout aussi bien auprès de jeunes publics que de musiciens en voie de professionnalisation.
Depuis 2010, Yvan et Bouba entretiennent un dialogue et une complicité qui leur ont permis de développer plusieurs collaborations fructueuses dont Murmures, Un Casse-Noisette et Boomerang, spectacles largement diffusés et dont les musiques marquent les esprits des amateurs. Pour cette prochaine pièce, la fureur et la volupté seront réunies pour nous transporter vers de nouveaux terrains où l’humain et ses musiques traversent des airs d’anges …

RODRIGUE GLOMBARD - Scénographe

Formé à l’Ecole des Beaux-Arts de Besançon, il est un artiste atypique qui mêle la peinture à la photographie à des notions de volume. La base de son travail est la mémoire, le temps qui passe. Il réalise également des installations éphémères qui s’appuient sur des éléments naturels tels que le bois, la pierre, le sable, la terre, l’eau... Ses recherches l’amènent aussi à allier la danse et les arts plastiques. Ses scénographies sont autant de prolongements de ses recherches plastiques qui deviennent alors décors, participant à un autre langage artistique qui parle lui aussi le plus souvent de la mémoire et de ses origines. Il collabore régulièrement avec Bouba Landrille Tchouda et conçoit des dispositifs minimalistes et poétiques.

FABRICE CROUZET - Lumières

Créateur lumière, director de la lucce, concepteur lumière, éclairagiste, metteur en lumière ou tout simplement lumière. "À lire tous ces titres sur des plaquettes pour une même fonction, je me pose des questions sur mon rôle dans le spectacle vivant. Faut-il seulement éclairer la scène pour que le public voit ? Faut-il souligner des intentions, les provoquer, faire de l’image, mettre du sens, être réaliste, devenir un coloriste, un homme de l’ombre ? Depuis le début, chaque création est une démarche imaginative. Regardons, observons, discutons et nous verrons bien où cela nous emmène. Après tout, ce ne sont que des expériences lumineuses, des besoins chorégraphiques, scénographiques, des essais sur des mouvements, sur des sources lumineuses et un éternel manque de temps. Avant, il est difficile de parler éclairage sans l’avoir vu. Pendant, l’installation et le besoin d’essayer avec les danseurs est indispensable. Après, la première arrive toujours trop vite. Car la création lumière est toujours en construction même après la première". Depuis bientôt 15 ans, il collabore à la construction de différents spectacles avec la compagnie Accrorap, le Cirque Plume, l’Ensemble Télémaque et la Compagnie Malka. Sa rencontre avec Bouba Landrille Tchouda date du spectacle Razana en 1998. Depuis, il a conçu les éclairages de tous ses spectacles et cherche, cherche et doute toujours même si une écriture lumineuse l’a trouvé.

CLAUDE MURGIA - Costumes

Un parcours de 10 années dans la mode et ces rencontres lui ont fait créer des costumes pour le théâtre, l’opéra, la danse et des installations plastiques.
Au sein du collectif Ensemble Noao un collectif de plasticiens et scénographes elle a contribué aux installations et parcours sensoriels en France et à l’étranger.
Ces collaborations dans le théâtre et l’opéra l’ont amenée à travailler avec Anne Courel, Philippe Labaune, Eric Vautrin, Jean Philippe Amy, les Voix Animées , Jean Michel Senesi, Ruth Orthman; dans l’univers de la danse une longue collaboration avec Bouba Landrille Tchouda ainsi que d’autres chorégraphes tels que Amine Boussa , Aurélien Kairo, Abdou N’Gom, Milène Duhameau, Dominique Genevois, Geneviève Reynaud et Joseph Aka.

Distribution

Direction artistique et chorégraphie Bouba Landrille Tchouda 
Assistante chorégraphe Lyli Gauthier
Interprétation Annelise Pizot, Razy Essid (Fever), Timothée Noah Mgbélé (Ekilibro)
Musique Yvan Talbot (Doogoo D)
Scénographie Rodrigue Glombard
Lumières Fabrice Crouzet
Costumes Claude Murgia
Presse Elektronlibre – Olivier Saksik

Production

Production  Compagnie Malka
Coproduction Théâtre le Rive Gauche, St-Etienne-du-Rouvray – Théâtre Municipal de Grenoble 
Soutiens Théâtre de Prémol, Grenoble –   CDCN Le Pacifique, Grenoble – MC2, scène nationale de Grenoble –  CCN2, Grenoble – Grand Angle, scène régionale du pays voironnais – / département de l’Isère – ville de Grenoble – Institut Français

Ils en parlent

« Bouba Landrille Tchouda a conçu cette pièce pour et avec trois danseurs de grands talents, chacun dans leur discipline, danse contemporaine, hip-hop. A noter ce remarquable pas de deux où les danseurs ne font qu’un, une structure biomorphique
agréable à voir. »

DANSER CANAL HISTORIQUE

« Ce métissage des styles produit avec Miracles une pièce singulière dans son vocabulaire et maitrisée d’un bout à l’autre. »

DANSES AVEC LA PLUME

« Ce spectacle, aux sons électro-acoustiques est un moment suspendu entre équilibre et poésie, un métissage de styles
unique, un voyage au cœur de l’intime. »

FOUDART

© Camille Triadou

Vos contacts à Avignon (pro uniquement)

TRIADOU HERNANDEZ CAMILLE
+33 6 14 23 45 62 / coordination@ciemalka.com

Danse

13:55 > 15:35trajet en navette compris

08 > 19.07

Relâches 13.07


Patinoire Itinéraire /


À partir de 7 ans

Tarif Plein : 20,5€
Tarif Off : 14€
Tarif Pro : 9€

Acheter un billet

Suivre, voir, écouter

Inscription Newsletter

Catégorie