Journée Crush

La Manufacture, La Loge, le TU-Nantes, Le Printemps des Comédiens

Journée Crush

Journée de repérages et de rencontres artistiques

Depuis 2022, La Manufacture, La Loge,  le TU Nantes et le Warm-Up du Printemps des Comédiens, co-organisent la Journée Crush, nouveau temps fort de repérage du calendrier avignonnais, ouvert au public et aux professionnel·les.

Onze équipes, marrainées par les structures partenaires, présentent chacune leur spectacle ou leur création en devenir à La Manufacture à Avignon. Cet après-midi de rencontres se clôture par un apéritif proposé dans la cour de La Manufacture suivi d’une soirée Loge Club avec DJ set ouverte à toustes !


Programme

10:00 Pierre Guillois – Etienne retrouvé mort
13:30 Collectif Denysiak – Sauvage(s)
14:15 Asmaa Samlali et Karima El Kharraze – Hmar Lil
14:45 Gérard Potier – AMGLO ou la vie de Narcisse Pelletier
15:30 Sultan – Réductions sauvages
16:00 Léa Millet – Certains pleurent leurs morts, nous on les chante
16:45 Matthieu Dandreau / Compagnie ES3-Théâtre – Nostalgie du réconfort
17:15 Projet 2 Printemps des comédiens
18:00 Guillaume Bariou – Les Pieuvres
18:30 Marion Thomas – Faire Troupeau
19:15 Live magazine / Elodie Emery – Ceci n’est pas une religion
20:00 Apéritif Crush 
22:30 DJ set de clôture journée crush

10:00 – Étienne retrouvé mort

10:00 – Étienne retrouvé mort PIERRE GUILLOIS

Une ferme à la lisière de la ville.

Des moutons causeurs et qui se rêvent philosophes. 

Un fantôme, celui du fils pendu dans la grange et qui hante la mémoire des parents dévastés. 

Un frère en conflit avec ce mort, en conflit avec le monde. 

Un jeune stagiaire maghrébin comme un agneau parmi les loups.

Des pitbulls qui déchiquètent des moutons, pour de vrai. 

Une pigiste aux dents longues qui veut en découdre avec le groupe chimique responsable du drame familial…

Quelques cauchemars plus tard peuplés de cadavres en tous genres et de policiers passifs, et après quelques parties de fesses dans le foin, les champs bientôt destinés à devenir des lotissements racontent une France aux abois, entre deux mondes, qui se frotte avec ambivalence aux turpitudes du siècle.

13:30 – Sauvage(s)

13:30 – Sauvage(s) COLLECTIF DENYSIAK

Une nuit d’amour, la dernière. Intense et tragique forcément. D’amour vraiment ? De désir, promesses et passion ? Ou d’emprise, de possession et ecchymoses ? A chacun·e ses raisons de désespérément retenir l’aube… Dans un face à face déchirant et terrible, où la poétique de la langue de Solenn Denis n’a d’égal que son goût pour les twists hollywoodiens, deux monstres d’acteur.rice.s, Olivia Corsini et Erwan Daouphars, au plateau s’affrontent. Et qu’on se le dise, c’est une mise amor.

En 2023, en France, 94 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint, soit une tous les 3 jours. Bilan du gouvernement qui monte à 134 victimes si on y ajoute les 40 féminicides commis en dehors du cadre conjugal. Ainsi donc, en France, tous les deux jours, une femme est homicidée. Dans plus de 4 homicides au sein du couple sur 5, la victime est une femme et l’auteur est un homme, mais aussi un tiers des femmes victimes étaient déjà victimes de violences au sein du couple, et lorsque les femmes sont autrices d’homicide entre partenaires – 21 hommes tués par leur (ex)-partenaire en 2021, dans la moitié des cas elles avaient subi des violences par leur partenaire.

14:15 – Hmar Lil

14:15 – Hmar Lil ASMAA SAMLALI, KARIMA EL KHARRAZE

Hmar Lil (« somnambule » en arabe) est né du désir d’Asmaa Samlali de partager son parcours de jeune réfugiée en France. Entre sonengagement né au moment du printemps arabe, ses allers-retours à la préfecture, ses problèmes de logement, son coup de foudre pour une femme « belle comme une révolution », Asmaa dit et chante sa vie entre cauchemar et réalité.

14:45 – AMGLO ou la vie de Narcisse Pelletier

14:45 – AMGLO ou la vie de Narcisse Pelletier GÉRARD POTIER

Amglo, ou la vie de Narcisse Pelletier
Dans la tradition orale, on dit souvent que c’est l’histoire qui choisit son interprète. Cette histoire de sauvage blanc, que je ne connaissais pas, s’est emparée de moi dès la première écoute.
J’étais cet enfant qui un jour a quitté sa maison, son père, sa mère, pour partir à l’aventure mu par le seul désir de connaitre, de découvrir ce qu’il y a là-bas de l’autre côté du monde. Plein d’empathie pour ce héros « simple », j’ai commencé un long travail de recherche documentaire. Tout ce que j’ai découvert sur lui m’a ramené aux thèmes qui me sont chers, l’enfance, l’abandon, l’instinct de survie. Son parcours me fait penser à ces enfants émigrés contraints de tout abandonner, d’apprendre une autre langue et d’adapter leur récit au pays accueillant pour être entendus, admis. Cette histoire me touche parce qu’elle pose la question de l’autre. Comment faire pour se (re)connaitre, faire racine avec nos cultures, nos identités, nos croyances, nos traditions. Je ressens que cette histoire vieille de plus de 100 ans parle d’aujourd’hui.

15:30 – Réductions sauvages

15:30 – Réductions sauvages SULTAN

Nous sommes dans un grand supermarché en France. Lan, Charlie, Alex, Mamadou et Tatyana, issus la plupart de l’immigration, travaillent dans les rayons de ce magasin depuis plusieurs années. Depuis quelque temps, un jeune directeur, M. Slimani, est arrivé. A la suite d’une réunion sur les chiffres d’affaires entre la direction et les chefs des rayons, la mise en concurrence entre les employé.es se fait plus dure. Par conséquent, la pression aussi. Si les chiffres n’augmentent pas, les employé.es sont menacé.es de faire moins d’heure – ce qui signifie évidemment une révision négative de leur salaire – voire même un licenciement.

Melike, une étudiante immigrée de Turquie, les a rejoint récemment en CDD. Son visa d’étudiant n’a bientôt plus de validité. Passer en CDI peut lui permettre de rester en France. Est-elle prête à tout devoir faire pour rester dans ce pays ? Quel rayon va se sortir de cette crise sans perdre d’heures ni d’employées ? La boucherie ou la crémerie ? La peur pousse les différentes communautés à se refermer sur elles-mêmes. La guerre entre les rayons éclate pendant que les poulets fermiers bio disparaissent mystérieusement dans les rayons. Au même moment, la rumeur court que le grand patron, le propriétaire de la chaîne des magasins, peut faire une visite surprise à tout moment.

16:00 – Certains pleurent leurs morts, nous on les chante

16:00 – Certains pleurent leurs morts, nous on les chante LÉA MILLET

Mémé c’est la cheffe d’une tribu, elle est assise sur son fauteuil roulant et elle contrôle sa famille comme Moïse a traversé la mer avec son peuple. Elle a deux générations en dessous d’elle. Elle a transmis à ces deux générations tout ce qu’elle connaissait, dont le poids de l’héritage familiale, les traditions, les superstitions, la culpabilité et l’amour. Mais aussi ce rendez vous mensuel dans ce restaurant karaoké. Ce soir mémé n’est pas la parce qu’elle est morte. Mais ses enfants et ses petits enfants sont là, pour la première fois sans elle. C’est ici qu’ils chantent mais parlent aussi bien politique que tradition. C’est un dîner de famille ordinaire, finalement. Avec la folie de chacun qui ressurgit plutôt que leur peine, par pudeur certainement il vaut mieux être fou que triste.

16:45 – Nostalgie du réconfort

16:45 – Nostalgie du réconfort MATTHIEU DANDREAU / COMPAGNIE ES3-THÉÂTRE

Nostalgie du réconfort est le récit intime du metteur en scène, inspiré de son enfance et de son adolescence au sein d’une famille rurale et ouvrière. Une écriture du réel dans laquelle se mêle les récits authentiques des membres de sa famille. Un spectacle hommage d’un transfuge de classe à son héritage populaire, porté au plateau par un comédien qui interprète une vingtaine de personnages dans une esthétique imprégnée des codes de la culture populaire (omniprésence de la télévision, chansons pop et karaoké, danses de TikTok…).

17:15 – Warmup du Printemps des comédiens

17:15 – Projet – Warmup du Printemps des comédiens

Warmup accompagne chaque année 5 équipes dans leur processus de production. Il s’agit de soutenir les démarches artistiques des compagnies à long terme, en les invitant en résidences, en partageant avec les publics et le professionel·les, au fil du temps, différentes étapes de travail, depuis les premières pistes de réflexion jusqu’à l’aboutissement au plateau.

18:00 – Les Pieuvres

18:00 – Les Pieuvres GUILLAUME BARIOU
Lecture Guillaume Bariou, Soriba Dabo et Vinora Epp (1h)

Les pieuvres c’est l’histoire de deux ados cabossés par la vie, qui se planquent dans les vestiaires pour esquiver les activités sportives de leur centre de soin. Si dans un premier temps Simon et Ulysse sont sidérés par leur impuissance, leur rencontre avec Ana, une fille aux cheveux bleus venue de Moldavie, va les mettre en mouvement. Ensemble ils finissent par reprendre pied en s’agrégeant, en transformant leur trio bancal en tribu de guerriers, pour tenir tête à un réel auquel il ne veulent pas se résigner.

18:30 - Faire Troupeau

18:30 Faire Troupeau MARION THOMAS

Marion Thomas fait l’éloge de l’empathie comme force de contestation politique dans cette pièce de théâtre où le public est un des personnages principaux. Faire troupeau, c’est d’abord une expérience narrative et immersive qui propose au public d’incarner un troupeau de moutons en transhumance. Au cours de leur périple, ils se font attaquer par une meute de loups. Par chance, comme ce sont des moutons et qu’ils ont une grande intelligence sociale, ils s’en sortent grâce à la solidarité et à une organisation collective sophistiquée.

19:15 - Ceci n'est pas une religion

ÉvénementThéâtre

10:00 > 00:00

10 juillet


Intra-Muros Itinéraire /


Ouvert aux professionnel•les et au public.

Réserver un billet

Vous aimerez aussi