Crush – Journée de repérages et de rencontres artistiques

La Manufacture x CPPC, La Loge x le Théâtre 13, le TU-Nantes x Bora Bora productions

Crush – Journée de repérages et de rencontres artistiques

La Manufacture (Avignon), le CPPC (Rennes), La Loge (Paris), le Théâtre 13 (Paris) et le TU-Nantes x Bora Bora Productions (Nantes) s’associent pour organiser une journée professionnelle de repérages, de rencontres et découvertes artistiques à La Manufacture. Chacun des trois binômes invite trois artistes qui mettent la parole au cœur de leurs créations à présenter leur travail en cours et/ou l’actualité de leurs spectacles.

La journée début à 10:00 autour d’un café et se termine par un apéritif à 18:00.

Retrouvez également la Conférence de l’Institut du Luxembourg à 16:30 dans la cour Intra-Muros.

NICOLAS PETISOFF / 114 CIE

Comment avouer son amour quand on ne sait pas le mot pour le dire ?
« Pédé.e », « Gouine » est une insulte dans la bouche de celui.celle qui ne l’est pas. Mais dans la bouche de celui.celle qui l’est, c’est un renversement de stigmate. Dans ce deuxième opus de la trilogie des monstres, Nicolas Petisoff s’empare de ce qui est sensé détruire et l’utilise pour en faire une force, une facette de l’identité.

LAURE CATHERIN

Howl
L’année de pandémie où les universités sont restées fermées, deux textes m’ont (ré)explosé au visage : Howl, d’Allen Ginsberg et De La Démocratie en Pandémie de Barbara Stiegler. Nous vivions alors une expérience de privation sensorielle à grande échelle. L’effet a été celui d’un coup de bélier, de l’eau qui revient brutalement couler dans un cours qui s’assèche, et qui fait exploser les barrages bien scellés par la distanciation.

SYLVAIN RIEJOU / ASSOCIATION CLICHÉ

Mieux vaut partir d’un cliché que d’y arriver + Je rentre dans le droit chemin (qui comme tu le sais n’existe pas et qui par ailleurs n’est pas droit)
Sylvain Riéjou se croque le cerveau et en joue. Ses deux premiers soli, one-man show vidéo-chorégraphiques, interrogent les processus de création et les déconstruit à vue,
dans des mises en scènes ludiques de ses questionnements intimes.

HERVÉ REY / SEIZIÈME ÉTAGE

Je venais voir la mer
C’est l’histoire d’un retour. Un homme revient et parle à une femme qu’il a connue. Il l’a aimée, a partagé sa vie, élevé avec elle son fils, son fils à elle. Puis il a fui.
Il voudrait expliquer ses erreurs, les réparer, mais il est si difficile de s’amender. Ce qui bouillonnait sous la surface du bonheur, c’était l’enfance difficile, la violence et le désamour du père, la peur de reproduire les mauvais gestes. Mais qu’est-ce qu’on transmet quand on refuse son propre héritage ?

JEAN LE PELTIER / GRAND LOINTAIN

Ici commence le pays de la liberté
Deux comédiens sont embauchés pour une reconstitution historique qui dégénère. Emportés dans leur délire, les villageois perdent lentement le sens des réalités. Chacun ne se concentre alors plus que sur sa propre vision du réel, comme si soudain l’altérité n’avait plus aucune réalité.

MARION THOMAS / FRAG Cie

Nous sommes les amazones du futur
Auteure, metteure en scène et interprète, Marion Thomas se forme à la Manufacture de Lausanne (Suisse) et y explore des pistes pour transposer le langage, l’esthétique et les modes d’existences des mondes virtuels sur un plateau. Elle présentera Nous sommes les amazones du futur, un solo entre conférence savante, stand-up écolo et fiction libératrice. Une sorte de conte du futur, délirant, joyeux mais un peu anxieux quand même, qui essaie d’inventer de nouvelles façons d’habiter ce monde.

THÉODORE OLIVIER / MÉGASUPERTHÉÂTRE

La Fabrique des Idoles
Pour échapper au chaos du monde, notre cerveau a mis en place un stratagème
efficace : construire des fictions, donner sens à notre existence à travers la narration.
Nous pouvons ainsi évoluer dans un monde quasi cohérent, et survivre. Trois acteur.ices incarnent à leur manière certains des grands récits qui façonnent notre civilisation dans une traversée jubilatoire.

MARINE COLARD / PETITE FOULE PRODUCTION

Le Tir Sacré
Le Tir Sacré est un duo qui joue avec la musicalité du commentaire sportif. Deuxième pièce de la chorégraphe Marine Colard qui mêle enjeux chorégraphiques et textuels, ce duo explore les liens entre le geste et le commentaire sportif. Quelle relation entre
la posture d’excellence et de performance de l’athlète, et l’aspect parfois dramatique et
exubérant du commentaire du journaliste ?

ALEXI BALLESTEROS, ADELINE FONTAINE

Travol’Time
Travol’Time est un spectacle créé par Alexis Ballesteros et Adeline Fontaine. Deux habitants de la campagne construisent en direct le show de leur rêve. Fantasmant sur l’american dream ils mettent en scène leur quotidien agricole « façon Travolta » et décident que leur ruralité est une success story. Les comédiens en profitent, eux, pour partager leurs interrogations sur la méritocratie, l’argent et les transclasses.

DMITRO ZAROJENKO / LESYA UKRAINKA LVIV ACADEMIC DRAMATIC THEATRE

Imperium Delenda Est
La performance est basée sur des textes écrits par des poètes ukrainiens après le 24 février 2022, les propres discours des actrices et des chansons folkloriques ukrainiennes qui donnent voix à l’indignation face à l’agression militaire Russe qui viole toutes les conventions et valeurs que la vieille Europe à créé après la Seconde Guerre mondiale désormais tombés comme les grands récits

ÉvénementThéâtre

10:00 > 18:00

13.07


Intra-Muros Itinéraire /


Ouvert aux professionnels et au public.
En entrée libre sur inscription.

Acheter un billet

Inscription Newsletter

Catégorie