Chargement Spectacles

« Tous les Spectacles

On aura pas le temps de tout dire

Portrait d'acteur #1 de Eva Vallejo, Bruno Soulier & Gilles Defacque Lille, France

Ce Spectacle est passé.

du 06 au 26 juillet Relâches les 12 et 19 juillet

à 13h55Durée : 1h50Trajet en navette compris

La Patinoire

Présentation du metteur en scène Eva Vallejo et Bruno Soulier

Eva Vallejo, metteuse en scène, comédienne, formée par Denise Bonal, Wladislav Znorko, Jerzy Grotowsky et Bruno Soulier, compositeur -interprète,  études de musicologie à Paris/Sorbonne et Rennes 2, dirigent tous deux l’Interlude T/O.

Ils proposent au spectateur l’exploration d’une dramaturgie sonore dans un théâtre de gestes, de mots et de mouvements, où musique et théâtre sont intimement imbriqués.

Depuis la création de la Cie ses partenaires associés ou compagnons ont été : Scène Nationale La Rose des vents Villeneuve d’Ascq, le centre Culturel “Passerelles” Montreuil/Mer, Scène Nationale de Culture Commune, Scène Nationale “Le Channel” Calais, Centre Culture La Comédie de l’Aa St Omer, le Théâtre d’Arras, La Manufacture Avignon, Scène conventionnée “La méridienne” Lunéville, CDN “La comédie de Béthune”, le Rond-Point Paris, Théâtre Paris Villette, CDN théâtre du Nord.

Son avant-dernière création “Quichotte” seul livret d’opéra de Jean-Luc Lagarce a été co-produite par les Scènes Nationales le Bateau Feu Dunkerque, Le Grand R La Roche sur Yon et La Rose des Vents .

Ils ont également dirigé des ateliers d’interprétation théâtre et musique de 2004 à 2015 à l’École du Théâtre du Nord .

Les spectacles qu’ils ont présenté à La Manufacture : Jardinage Humain, La balade des noyés, Risk.

Presse

"Un personnage beckettien dans l’âme, entre dérision sociale et métaphysique, un personnage de théâtre contemporain absolument fort d’une présence poétique sûre." Véronique HOTTE - blog HOTELLO

"La vérité est que cela fait tellement de bien d’entrer quelque part sans montre, sans calculette et ne pas craindre de s’oublier le temps d’un spectacle inouï, d’une rencontre fabuleuse avec un artiste magicien, marchand de sable de l’imaginaire."Le MondeEvelyne Van Tran - blog Theatre au Vent - Le Monde

"Gilles Defacque ne cesse de convoquer le poétique, à commencer par Baudelaire et Apollinaire, dans une version mémorable du "Pont Mirabeau". Et la musique de Bruno Soulier, dont la présence en chef de fanfare à ses côtés est nécessaire, ajoute aussi un grain de folie artistique à ce résumé savamment désordonné de sa vie d'acteur-clown qui, forcément, emprunte un moment un sentier beckettien. Dans sa mise en scène, Eva Vallejo ne bride jamais les élans du personnage. Rien n'est orchestré pour être calibré. Elle joue sur "la profondeur de champ", entre une avant-scène vide et un arrière plan encombré de chaises et d'objets. "On aura pas le temps de tout dire" est un spectacle où le vide est aussi inspiré que le plein. Il dit une vie bien remplie, celle d'une condition respectable et enviable, et loin d'être finie." Philippe Person - Froggy Delight

"C’est un titre qui résume parfaitement la démarche qui réunit Eva Vallejo et Bruno Soulier autour de Gilles Defacque. Comment tout dire de cet homme, en un spectacle ? Un challenge pour lequel le principal intéressé a mis la main à la pâte… Leur volonté fut de commencer une série de portraits d’acteurs. Avec Gilles Defacque comme sujet, Eva Vallejo et Bruno Soulier ont ouvert une boîte de Pandore ! "Nathalie Yokel - La Terrasse

"Le geste augural est magnifique : il tient un bandonéon entre ses bras qu’il ouvre en éventail. Aucun son n’en sort mais un souffle. Ce souffle met en route le sien, un peu comme autrefois on mettait en marche un vieux moteur à l’aide d’une manivelle. Il nous prévient tout de suite : On n’aura pas le temps de tout dire. C’est le titre du spectacle mais aussi ses premiers mots. Nous voici doublement avertis. C’est un spectacle en vingt saynètes ou tableautins conçu par Eva Vallejo et Bruno Soulier à partir des nombreux textes du prolixe Defacque qui affectionne ce mot qui lui ressemble : « la parlure ». …..C’est pas une vie. C’est mille vies. Defacque dévoile quelques minis pans de la sienne. Pudiquement. L’air de pas y toucher. En laissant le vide et le silence faire leur boulot."Jean-Pierre Thibaudat - Médiapart/Balagan

"Une tête grisonnante dépasse d'un petit bandonéon. Seule boule de lumière dans l'ombre. Elle souffle, soupire, patiente avec douceur. Elle capte notre regard, nous intrigue, nous amuse. Un concentré de l'art des clowns, « ces héritiers des riens du tout » comme l'écrit Gilles Defacque, qui justement se tient là devant nous, sur scène depuis trois minutes ou depuis l'éternité. Arpentant les planches depuis quarante ans, le fondateur à Lille, dans les années 70, du Théâtre du Prato (aujourd'hui l'un des dix pôles nationaux de cirque), revient en solitaire pour raconter son aventure artistique et humaine. Depuis sa naissance, dans la Somme, à Friville-Escarbotin, jusqu'à sa découverte du Nord (belles séquences sur la langue populaire où se niche la mémoire de la mine), en passant par ses premiers pas de baladin... dans le OFF d'Avignon, cruel – déjà – pour les débutants. Il va son chemin, en simple veste noire, entre poésie, mime, musique, chanson. Il campe le désarroi roué d'Auguste sous la menace d'un Monsieur Loyal (impitoyable dieu du cirque) en voix off (la sienne aussi !). Il est vaillant, drôle, et sobre. La classe..."Emmanuelle Bouchez - Télérama

« Comme si, confortablement assis dans notre fauteuil, Gilles Defacque nous offrait ses 73 années de vie en accéléré, le tout mis en scène (Eva Vallejo) tout en pudeur et rythmé par un travail musical (Bruno Soulier) des plus justes. Et quand on demande à l'homme comment il caractériserait son portrait, il rétorque « J'en suis incapable. Je dirais simplement que c'est un voyage dans la langue, dans les préoccupations de l'acteur, du clown, de l'homme... en bref c'est le plaisir du théâtre. »Morgane Baghlali-Serres - La Voix du Nord

Photos du spectacle

© Frédéric Iovino

21 juillet
13h55
à 15h45
|Récurrent Spectacles (Voir tous les événements)

Un événement tous les 1 jour(s) qui commence à 1:55pm, se répétant jusqu'au 26 juillet 2018

Prix :
19.50€ - Tarif plein
13.50€ - Tarif off
8€ - Tarif pro
Genre
Metteur en scène :
Eva Vallejo et Bruno Soulier
Distribution :

Mise en scène, scénographie : Eva Vallejo
Textes / acteur : Gilles Defacque
Musique et interprétation live : Bruno Soulier
Lumière : Daniel Lévy
Son : Denis Malard
Régie générale : Eric Blondeau
Administration : M@P
Production : L’Interlude T/O cie conventionnée DRAC Hauts de France, soutenue par la Région Hauts de France, le Département du Nord et la Spedidam.
Remerciements à Lille Grand Sud / Ville de Lille, à la Rose des Vents, scène nationale de Villeneuve d’Ascq.
Co-Production : Le Prato, Théâtre International de Quartier Pôle National Cirque – Lille

Compagnie

L’Interlude T/O
Site Web :
www.interlude-to.com
Tournée :

11 au 16 octobre 2018 : Le Prato, Lille, France
18 et 19 octobre 2018 : Théâtre de Vienne

Contact ​Avignon (pro uniquement)
Emma GARZARO
Téléphone :
+33 6 88 60 36 16
E-mail :
administration@interlude-to.fr

Lieu

La Patinoire
Accessible uniquement en navette
(départ 2 rue des écoles), France
carte des lieux de la Manufacture 2018