La Manufacture – Un projet collectif

Collectif contemporain à Avignon

/La Manufacture – Un projet collectif
La Manufacture – Un projet collectif2018-10-02T19:56:41+00:00

Oxygène : Un projet de territoire collectif, participatif et collaboratif – 2018

La ségrégation culturelle de la périphérie et son déterminisme social constituent l’enjeu culturel, social et politique majeur du territoire d’Avignon, et spécifiquement du quartier de Saint-Chamand. A quelques centaines de mètres de l’intramuros se présente un des quartiers les plus pauvres de France, avec un revenu par habitant inférieur à celui des quartiers nord de Marseille, et près de 75% de demandeurs d’emploi chez les jeunes. A cette situation socio-économique lourde s’ajoute un enclavement géographique entre rocade, chemin de fer et centre commercial qui crée un entre soi pesant pour ses habitants, à proximité immédiate d’une des manifestations culturelles les plus importantes d’Europe. Après le lancement de plusieurs programmes avec le centre social entre 2008 et 2012, La Manufacture a lancé le programme « Oxygène » en 2018.

Ce programme inédit et original en France vise à proposer une implication des habitants de Saint-Chamand, des associations et structures locales, des jeunes, dans la gouvernance et la gestion de résidences à l’année, et à l’opérationnalité pendant le Festival. Une partie des montants de location (issus de financements publics) de la salle du Centre Social mise à disposition par la Mairie et gérée par La Manufacture pendant le Festival est utilisée pour financer ce programme, complété dès 2019 par un financement Creative Europe de la Commission Européenne. Le programme Oxygène vise également et surtout une montée en compétence et une ouverture à la culture pour les habitants de Saint-Chamand par l’engagement de jeunes du quartier en CDD dans les équipes de La Manufacture, l’accès gratuit aux spectacles et à leur médiation pour les habitants du quartier. Il s’agit de (re)créer un récit commun par la culture pour ce territoire.

Notre histoire : Un projet collectif 2001-2017

La Manufacture a depuis sa création en 2001 été construite sur différentes dynamiques collectives, des projets de recherche de gouvernance nouvelle, engagés sur la manière de
dynamiser le Festival Off d’Avignon en complément de l’action artistique et de territoire de la sélection officielle du festival d’Avignon. Différents projets se sont succédés, dès l’origine des synergies avec la SACD Belgique, les éditions Lansman, puis un travail de territoire avec le CAT/ESAT Cécilia 84 accompagnant à l’année et pendant le festival des personnes en réinsertion sociale suite à des troubles dépressifs (2005-2008), des actions avec les jeunes du quartier de Saint Chamand (web TV critique et professionnalisation numérique 2009-2012). La création d’un collectif artistique de jeunes metteurs en scène associés à la programmation (2009-2014) regroupant des artistes qui ont été par la suite programmés dans la sélection officielle du festival, a lancé une dynamique forte, bien avant la mode actuelle des collectifs artistiques.

Aujourd’hui, la programmation du festival est gérée par une équipe resserrée autour de Pascal Keiser avec Emilie Audren, Maël Le Goff et Pierre Holemans. L’esprit collectif s’est déplacé sur un projet de territoire à l’année “Oxygène”, avec une gouvernance partagée avec le quartier de Saint Chamand (écoles, centre social, association d’habitants, mairie de quartier où est proposé un programme de résidences à l’année) et l’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon avec ses sites de Champfleury et Monclar.

Ce qui nous rassemble

Nous défendons depuis 2001 une certaine idée ou plutôt une idée certaine du théâtre contemporain, de la performance, des formes hybrides, dans un registre engagé, politique.
Un théâtre souvent de mouvement, de plateau, ancré dans le documentaire et la réalité comme point de départ des écritures et des imaginaires, ce que l’on appelle aujourd’hui les écritures du réel. Nous aimons les projets qui cassent les codes habituels de représentation et proposent de nouvelles formes d’expérience pour le public.

Nous avons un objectif déterminé de diffusion large de ces formes et œuvres grâce à l’utilisation de la plateforme humaine, du réseau professionnel, médiatique et des publics de la Manufacture Collectif Contemporain.

L’engagement dans la diffusion maximale des formes que nous défendons sur une empreinte territoriale aussi étendue que possible : théâtre nationaux, CDN, scènes nationales mais aussi théâtres conventionnés, municipaux, MJC, théâtres de quartier. La Manufacture Collectif contemporain essaime sur la granulométrie la plus large de structures culturelles de diffusion du théâtre contemporain en France, Belgique, Suisse et au-delà, dans la francophonie et dans le monde.

Découvrir la programmation 2018

Nos espaces

Durant le festival, la Manufacture Collectif Contemporain propose deux lieux principaux : une salle de proximité située rue des Ecoles, et la Patinoire située extramuros avec une surface de 2500m². Ce plus grand plateau du Off facilite un stockage des décors de plain-pied et nous offre la possibilité d’accueillir des scénographies nouvelles et d’envergure que les lieux du centre-ville ne permettent pas.

En 2018, La Manufacture lance 2 nouveaux sites en lien avec des partenaires et acteurs locaux en co-gouvernance : Le Château de Saint Chamand et l’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon.

Chaque année et selon les propositions artistiques, nous investissons d’autres espaces atypiques pour répondre à l’esthétique des œuvres, au rapport parfois singulier qu’elles veulent créer avec le public : la base nautique de la Barthelasse, l’Espace 40 (notre librairie située rue Thiers), l’église Saint-Joseph-Travailleurs en face de la FabricA à Monclar, le centre social La Fenêtre de St Chamand, le Marché d’Intérêt National, un appartement, un musée…

Découvrir les lieux

Notre modèle économique

La Manufacture Collectif Contemporain est une structure indépendante qui a la forme juridique d’une association. Elle se positionne comme une plateforme de diffusion contemporaine à l’échelle nationale et internationale. Elle ne dispose d’aucun financement public direct. La grande majorité des compagnies accueillies sont cependant issues du théâtre public ou de financements publics.

Nous fonctionnons donc sur base de location en maximisant la qualité de service humain, presse, technique et professionnel lors du festival.

Quelques chiffres : La moyenne de spectacles diffusés issus de la programmation dans les trois ans qui suivent celle-ci varie entre 500 et 900 dates de représentation sur les dernières années. Soit 2 à 3 spectacles issus de notre programmation joués chaque jour de l’année en France et à l’étranger, soit plus de 100.000 spectateurs par an. Nous totalisons plus de 30.000 spectateurs par festival dont plus de 3000 programmateurs, plus de 10000 entrées professionnels et assumons 320 représentations en moyenne.

Notre propre équipe rassemble vingt personnes, les équipes artistiques et techniques présentes pendant le festival représentent 150 à 200 personnes.

Centriphérie, un projet européen

La Manufacture est un des 9 opérateurs du projet européen “Centriphérie”, qui regroupe des structures culturelles de l’Union Européenne en périphérie de villes ou de régions. Le programme propose de mettre en place des résidences sur le thème de la transmission orale sur ces territoires. Les meilleurs projets seront présentés à La Manufacture durant les festivals à partir de 2019.  Différents appels à projets seront lancés à l’automne 2018.

Les autres opérateurs du projet sont : Festival des régions (Autriche), Stichting Culture Nova (Harleem, Pays-Bas), Dansehalleme (Copenhage, Danemark), Rijeka Capitale Européenne de la Culture (Croatie), Asociata Prin Banat (Timisoara, Roumanie), Anda & Fait, ( Açores, Portugal), Nova Kultura (Sophia, Bulgarie), Espoonkaupunginttheater (Espoon,Finlande).

Projet candidat à un financement Creative Europe de l’Union Européenne.